Période de 1830 à 1848 - Chemins - Histoire de Mosset

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Période de 1830 à 1848 - Chemins

XIXe siècle > 1830 à 1848

Voies de communication


Le 10 mai 1834, la municipalité constate que les voies de communication et les ponts sont en mauvais état alors que les transports sont de plus en plus importants.
C'est en particulier de Prades au col de Jau, chemin vicinal le plus important de l'arrondissement : il y passe par jour plus de 100 montures qui permettent le transport du minerai pour alimenter les foyers à Mosset, Roquefort, Montfort, Gincla, Counozouls, Sainte-Colombe et Axat. S'y ajoute aussi le transport de planches, de bois, de légumes vers Prades et le Roussillon et du vin.
Il est demandé une participation financière du Département.
Le 25 juillet 1835, compte tenu que la route de Prades à Molitg est classée route départementale, l'extension jusqu'à Mosset est fortement souhaitée, les travaux sur ce tronçon venant ainsi à la charge du Département.
Le 15 novembre 1836, il est décidé de faire appel aux prestations en nature pour réparer les chemins vicinaux en très mauvais état.
Une journée sera à la charge du chef de famille et pour chacun de ses fils vivants avec lui et pour chacun de ses domestiques mâles. âgés de plus de 18 ans.

Une journée pour chaque bête de trait ou de somme et pour chaque cheval d'attelage.
La journée pourra être achetée :
- 1,5 franc pour un homme
- 1 franc pour un baudet
- 1,5 franc pour une mule ou 1 mulet
- 3 francs pour un cheval de ville.

 
Mis à jour le 04/06/2017
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu