Neige et glace - Les hivers des temps anciens - Histoire de Mosset

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Neige et glace - Les hivers des temps anciens

XVIIIe siècle > Ancien régime

Les hivers des temps anciens

L'abbaye de Santa Marie de Jau du début du XIe siècle a été fondée par les cisterciens "sur la montagne de Clariana, ce redoutable passage, si souvent perdu dans les tourbillons de neige ; cette porte du mauvais temps, objet de tant de préoccupations pour nos agriculteurs, et cause de tant de dangers pour les voyageurs qui passent du Conflent au Pays de Roquefort" nous dit l'archiviste B.Alart.

En 1719, les neiges des montagnes de Mosset étaient exploitées. Un contrat chez le notaire nous apprend que : "Le 3 avril 1719, don Jean de Crouilles y de Santa Pau, marquis d'Aguilar... Seigneur de Mosset domicilié à Perpignan, afferme et baille pour une année,  à partir du 1er janvier 1719, à Montserrat Soberia, habitant de Prades, toute la neige tombée et la glace dans la montagne du terroir de Mosset. Il sera permis audit Soberia de réaffermer ladite neige et glace à qui bon lui semble.

Col de Jau .

Le dit marquis d'Aguilar se réserve la faculté de faire aller chercher dans ladite montagne toute la neige et glace que son fermier du cabaret de Mosset aura besoin durant cette année, tant pour lui que pour les habitants de Mosset. Le prix est fixé à 88 livres, monnaie de France, payables en deux fois, le jour de notre dame du mois d'août [15 aout] et pour la Saint-Michel de septembre [29 septembre]." (ADPO 3E21/337 page 120)

En 1757, Monsieur le marquis de Paulmy, dans ses notes sur le chemin des contrebandiers, entre Villefranche du Conflent et l'Aude note : "Ce pays est très froid, la neige s'y conserve 4 a 5 mois de l’année."

On peut donc penser qu'avant 1800, le col de Jau était souvent impraticable en hiver.

 
Mis à jour le 03/02/2017
Retourner au contenu | Retourner au menu