La délégation spéciale - Histoire de Mosset

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

La délégation spéciale

XXe siècle > Guerre de 1939-45 > Municipalité 1939/1944
La délégation spéciale de 1940 à 1944

Suspension  d'Isidore Pujol le 9 octobre 1940
"Monsieur Pujol, maire de la commune de Mosset, est suspendu de ses fonctions jusqu’à la cessation des hostilités." Elle paraît au Journal officiel du 10 octobre et elle est connue le même jour à Mosset.
La dernière polémique
Monsieur Pujol se comporte comme s’il ne savait rien.
« Il a réuni le conseil municipal à la mairie dès le soirs même et le lendemain, car il y avait certainement beaucoup d’irrégularités à mettre en ordre. Il continue à recevoir le courrier et à signer des mandats. Nous sommes donc amenés à nous demander s’il y aura quelque chose de changé dans l’administration de notre commune ; ce serait pourtant a souhaiter. D’ailleurs l’adjoint (Gaudérique Bousquet) destiné sans doute à remplacer le maire, est à peu près illettré et absolument incapable de remplir cette fonction" écrit Angèle Arbos.
"Je crois aussi devoir vous signaler que Monsieur Pujol a reçu 100 bons de pain de la Croix-Rouge Américaine pour les réfugiés de la commune. Il n’a avoué ce don que lorsqu’il a appris que certains réfugiés étaient au courant. Il en a donné 46 au boulanger (Julien Corcinos). Et lorsqu’on lui a demandé ce qu’il comptait faire des autres il a répondu qu’il les gardait pour les pauvres de la commune. En réalité ils resteront dans sa poche. Nous voudrions pouvoir compter sur votre autorité pour nous débarrasser définitivement de cet homme néfaste et croyez, cher Monsieur, que je ne mets dans mon intervention aucune trace de passion personnelle."
Ce texte conduit à 2 remarques :
1 - Le maire a strictement respecté les instructions de la Croux Roge Américaine : les bons de pain sont bien destinés aux réfugiés et aux pauvres de la commune. Les rumeurs sont soubent tendancieuses..
2 - Monsieur Pujol affirme qu’il a distribué un bon de pain par personne réfugiée. Or il en a distribué 56. Il y a eu donc 56 réfugiés à Mosset en 1940.
L'Intérim ru 7 novembre au 9 décembre
L’adjoint au maire : Gaudérique Bousquet demande le 14 octobre 1940 si, comme adjoint au maire, il doit faire fonction de maire.
Le 7 novembre 1940 il est désigné, à titre provisoire, pour l'expédition des affaires municipales..
Il le sera jusqu'à l'installation de la Délégation Spéciale le 9 décembre, cérémonie où il sera le seul représentany de la municipalité précédente.

En cette péiode trouble de 1940, les relatio,ns entre Perpignan et Vichy sont difficiles. Après la suspension du 9 octobre et l'installation de la Délégation spéiale il s'écoulera 2 mois. Et le 30 octobre 1940, bien que suspendu, continue de recevoir le courrier administratif à son domicile.
La notification à Monsieur Pujol
Le 28 octobre 1940, les gendarmes de Prades, Messieurs Pierre Soler et Denis Vaquer, chargés de notifiée à Monsieur Pujol de ses fonctions jusqu'à la cessation des hostilités à la suite de l'arrêté du Ministre secrétaire d'État à l'intérieur en date du 9 octobre 1940, qui nous a été transmit le 23 octobre 1940, se sont rendus au domicile de Monsieur Pujol pour lelui notifier.
Suspension du Conseil Municipal - Crééation de la Délégation Spéciale

Le 17 octobre 1940 le préfet demande cai Sous Préfet de lui faire des propositions pour remplacer Monsieur Pujol.
Inspiré par Madame Arbos, le Sous Préfet a son idée.
Au sein du conseil municipal de Mosset, aucun conseiller est susceptible de remplir les fonctions de maire. L'adjoint et les autres membres de l'assemblée municipale sont notoirement incapables d'assurer la gestion des affaires communales. Par ailleurs il appartient à la tendance sociale au communiste et l'attitude du combat qu'ils n'ont cessés d'observer de concert avec le maire Pujol, les a rendus suspects à la population.

Le 1er décembre 1940, le secrétaire d'État à l'intérieur décrète : le conseil municipal de la commune de Mosset est suspendu jusqu'à la cessation des hostilités.
Il est institué dans la commune de Mosset une Délégation Spéciale habilitée à prendre les mêmes décisions que le conseil municipal et ainsi composé :
Le président Monsieur Monceu Isidore.
DEux Membres : Messieurs Ville Isidore et Surjous Joseph
Le 9 décembre 1940, à neuf heures du matin, par devant nous, sous-préfet de l’arrondissement de Prades se sont présentés à la mairie de Mosset Monsieur Bousquet adjoint faisant fonction de maire de Mosset.
Monsieur Monceu Isidore préside de la Délégation spéciale.
Monsieur Ville Isidore et Monsieur Joseph Surjus membres
Nous avons aussitôt déclaré la délégation spéciale installée dans ses fonctions.
Cette Délégation spéciale est composée d'anciens membres d'avant 1925 : Isidore Monceu, l'ancien Maire, Isidore Surjous, son ancien Adjoint et Isidore Ville, adjudant de gendarmerie à la reraite.
Gaudérique Bousquet
Bousquet Gaudérique 1887 1972
Deleguatuon speciale en 1940
La première réunion de ce trio a liau le 11/12/1940 et la dernière réunion officielle le 10/09/1944.alors que François Pujol avait "repris" la mairie le 20 aôut en signait le régistre d'état civil.
Isidore Monceu
Monceu Isidore
Joseph Surjous
Surjous Isidore
Isidore Ville
Ville Isidore 1871 1959
 
Mis à jour le 04/06/2017
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu