Elections législatives de 1871 à 1900 - Histoire de Mosset

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Elections législatives de 1871 à 1900

XIXe siècle > 1871 à 1900 > Municipalités

Élections législatives et d'Arrondissement



Élections législatives du 09 février 1871

La lutte contre Bismarck, menée par Gambetta, continue jusqu'à l'armistice du 28 janvier 1871, qui permet d'élire une Assemblée Nationale en février 1871.La question sur laquelle les électeurs vont se prononcer est celle de la paix ou de la guerre. Gambetta s'était prononcé pour la guerre à outrance.

Le vote a lieu au chef lieu de Canton, en un seul jour, de 7 heures du matin à 7 heures du soir, selon le principe du bulletin de liste.

Les militaires en service ont votés. Sont exclus les membres des familles qui ont régné depuis 1780. 759 députés sont à élire.
Il faut avoir   21 ans pour être électeur et 25 pour être éligible.

Dans le département des P.O. sont élus sur la même liste :

  • Arago Emmanuel (1812-1892), ministre de l'intérieur :  23122 suffrages

  • Guiter Théodore avec 22560 suffrages

  • Lefranc Pierre avec 20692 suffrages

  • Arago Etienne (1802-1892) avec 19352 suffrages. (3M281)

Élections législatives complémentaires du 02 juillet 1871

Lazare Escarguel, maire de Perpignan, républicain est élu contre le Général Mac-Mahon, légitimiste, défendu par le Journal "Le Roussillon" contre "L'Indépendant" républicain.
Mosset et Molitg ont voté pour Mac-Mahon, qui a obtenu respectivement 66% et 95% des voix des votants. A Molitg l'influence de de Massia, royaliste,  a été nette. A Mosset celle de Bazinet ? Benjamin Cantié, républicain, n'a pas 30 ans. (3M282)

Élection au Conseil d'Arrondissement - Canton de Prades le 01/08/1871

Le renouvellement est intégral selon la loi du 02/02/1852. De Massia Edouard, conservateur, est élu (1404 suffrages) avec Kopp (1480). Il y avait deux autres candidats : de Fregeville et Blanc (3M345)

Aux élections suivantes du 04/10/1874, de Massia (897 suffrages) sera battu au bénéfice de Joseph Mari (1392), médecin, radical.

Kopp Auguste, radical, est réélu. Kopp est directeur des hauts fourneaux de Ria, conseiller de Ria et Président du Conseil d'Arrondissement. En 1880, il est Républicain avancé.

 

Inscrits

Votants

de Massia

Mosset

355

180

174 (99%)

Molitg

157

137

133 (98%)

Canton

3980

2870

1404 (50%)

Élections législatives du 09 février 1876

Deux tours ont été nécessaires. A Mosset, Frédéric Escanyé a obtenu 119 voix et de Gelcen, maire de Prades, 117.

Au deuxième tour le 07/03/1876, les résultats ont été ceux du tableau ci-contre. Frédéric Escanyé, dont le grand père est né à Mosset, est élu. (3M283)

 

Inscrits

Votants

de Gelcen

Escanyé

Mosset

311

248

131

116

Molitg

152

109

85

25

Prades

1059

863

313

490

Élections législatives de février et mars 1876
Victoire des républicains qui obtiennent environ les deux tiers des députés à la Chambre basse. Gambetta, leader républicain n'est pas appelé à former le nouveau cabinet. Mac Mahon nomme au contraire Dufaure, un homme de droite, qui ne peut bien sûr obtenir la confiance. Jules Simon, plus consensuel le remplace.

Elections législatives du 14/10/1877

.

Pour 3980 inscrits et 2870 votants

De Gelcen est élu, à Céret c'est Paul Massot, à Perpignan Lazare Escarguel. (3M284)


 

Inscrits

Votants

de Gelcen

Escanyé

Mosset

315

216

171

110

Molitg

138

120

106

22

Campôme

87

60

48

12

Arrondis.

13532

10744

5381

5201

Elections législatives du 21/08/1881

.

Escanyé, avocat, et député sortant est élu,conseiller général.
A Perpignan, Lazare Escarguel, minotier, Emile Brousse, avocat
A Ceret, Forné Jean, médecin, sont élus.
(3M286)

 

Inscrits

Votants

Escanyé

Mosset

292

143

126

Molitg

130

57

53

Campôme

85

35

26

Prades

1042

755

297

Arrondis.

14348

8531

4864

Elections législatives du 27/01/1885

.

Pour 3980 inscrits et 2870 votants dans le canton

Escanyé est élu, à Ceret c'est Jean Forné. (3M285)


 

Inscrits

Votants

Escanyé

Mosset

298

166

165

Molitg

138

23

21

Campôme

87

51

51

Arrondis.

13399

6402

6084

Élection au conseil d'Arrondissement du Canton de Prades le 20/09/1885

.

Ruffiandis Jacques, Radical du Gouvernement, se représente et est élu (1219 suffrages) avec Jampy (1261) (3M352)

 

Inscrits

Votants

Ruffiandis

Mosset

292

170

 168

Molitg

119

36

  27

Campôme

85

29

  29

Prades

1125

500

 277

Canton

   

1219

Élections législatives du 04 octobre 1885

.

Pour 3980 inscrits et 2870 votants
Sont élus : Vilar 27158, Brousse 26692, Floquet 26410- Non élu : Passama 13500. (3M288)

 

Inscrits

Votants

Escanyé

Forné

Floquet

Brousse

Vilar

Passama

Julia

1er tour

291

208

54

17

139

143

194

19

11

2e tour

291

188

169

 

169

169

172

18

14

Les forces en présence :
1 - Listes républicaines
Liste radicale socialiste : Floquet Charles, député sortant, gauche radicale.
 Brousse Emile, député sortant, Extrême gauche.
 Vilar Edouard, gauche radicale.
2 - Liste d'alliance radicale socialiste :
3 - Liste d'union républicaine Escanyé Frédéric, député sortant, progressiste, union républicaine.
  Forné Jean, député sortant, union républicaine.
  Rolland Edouard, union républicaine.
4 - Liste réactionnaire, opposition conservatrice :
 Passama Albert, Royaliste.
Domenech Alexis, Royaliste.
 Julia Léon, Royaliste,

Conseil d'arrondissement du 20/09/1885

.

Renouvellement intégral selon la loi du 02/02/1852
Ruffiandis Jacques, Radical du Gouvernement, conseiller sortant se représente et est élu (1246 suffrages) avec Jampy (1250)
Pour 3764 inscrits et 1276 votants. (3M353)

 

Inscrits

Votants

Ruffiandis

Mosset

298

120

119

Molitg

172

   

Campôme

87

17

17

Nohèdes

83

14

14

Urbanya

86

39

39

Prades

1125

339

331

Canton

3764

1276

1246

Elections législatives du 22/09/1889

Le journal "Le Canigou" du 07/09/1889 publie le lettre suivante du 5 septembre 1889 à Mosset.,
"Monsieur le Directeur,

Un journal boulangiste insinuait l'autre jour aux électeurs de Mosset que le projet de route de Mosset au Col de Jau, était renvoyé aux calendes grecques par la faute de M. Vilar.
Aurions nous le droit d'abandonner un républicain radical, partisan des réformes politiques et sociales et qui nous voyons depuis 20 ans lutter pour la liberté, pour donner nos voix à un autre candidat.
Nous savons très bien que notre député a toujours vaillamment défendu nos intérêts que si la route de Mosset au col de Jau ne se fait pas ce n'est pas sa  faute."
(3M289)

Vilar Edouard, avocat, domicilié à Prades.
Alemanis Louis, conseiller municipal de Prades, domicilié à Prades.
Albiot Jean, journaliste, 5 rue du Coq-Héron, Paris.
(3M289)
Est élu : Escanyé
A Perpignan sont élus : Rolland Edouard, républicain modéré et Brousse Emile, républicain radical.

 

Inscrits

Votants

Vilar

Albiot

Alemanis

Mosset

280

161

124

33

2

Molitg

121

98

12

82

3

Campôme

84

49

29

19

1

Canton

12830

8683

5649

2376

549

Lettre du Sous Préfet du 28/03/89

"M. Edouard Vilar qui remplit son mandat de député avec le plus grand dévouement pour les intérêts de l'Arrondissement, est naturellement désigné comme ayant le plus de chances aux élections d'octobre prochain. Il réunira certainement toutes les voix des radicaux progressistes qui lui sont reconnaissants des de son attitude politique pendant l(existence tourmentée de la chambre actuelle, ainsi que les suffrages républicains sans acception de nuance et qui voteront suivant les inspirations des municipalités républicaines en grande majorité dans l'arrondissement." ( 183M289)  :


Elections législatives du 21/02/1891

Le député Edouard Vilar est élu sénateur le 07/01/1891, sa place de député est donc vacante. Les candidats possibles ont été : Bes-Siré, conseiller général du canton de Prades, juge de paix du canton d'Olette, Escanyé, Dr. Mari, Jacomy fils.

Entre le 1 et le 2 tour Bes-Siré s'est désisté en faveur de Escanyé
Est élu : Escanyé
Tous sont républicain, Escanyé de la fraction la plus modérée, la moins radicale.
Bes-Siré ne paraissant pas à la hauteur de ses fonctions de juge de paix, sera plus tard muté dans l'Aude. (3M290)

 

Inscrits

Votants

Escanyé

Vilar P

Bès-Siré

Mosset 1

260

141

51

19

74

Mosset 2

121

133

132

   

Arrond 1

12672

8067

3364

2516

2102

Arrond 2

12830

8683

6247

   
Conseil d'arrondissement du 07/02/1892

Élection au conseil d'Arrondissement - Canton de Prades le 07/02/1892 (3M356)
A la suite du décès de Ruffiandis Jacques le 12/12/1891, conseiller d'Arrondissement
Se présentent :
M. le Docteur Cantié, républicain modéré, maire de la commune de Mosset. Il a toujours été dévoué à nos institutions   et il est estimé dans le canton de Prades.
Républicain modéré mais très ferme.
Élu maire de Mosset après le vote de la loi du
12 août 1876, il fut révoqué par le gouvernement du 16 mai.
Il fut réélu maire en 1878 et en 1882.
Nommé conseiller municipal en 1884 et en 1888, il a de nouveau été maire le 27/12/1891.
Il entretient de bonnes relations avec l'administration.

Il est présenté par les républicains modérés. M. Henri de Gelcen, avocat à Prades, est présenté par le parti républicain radical. Les deux candidats sont de bons et fermes républicains et le 02/02/1892, avant les élections, le sous-préfet prévoit qu'il y aura ballottage. Les voix républicaines seront partagées. Les réactionnaires qui prendront part au vote donneront   leurs voix à M. de Gelcen à cause de ses attaches familiales. Par suite ce dernier sera probablement élu à une majorité de 300 voix environ.

Pour 3764 inscrits et 1276 votants.

 

Inscrits

Votants

Cantié

de Gelcen

Mosset

264

199

119

22

Molitg

123

103

100

1

Campôme

 

58

58

0

Nohèdes

 

47

29

18

Urbanya

 

78

78

0

Prades

1125

566

134

406

Canton

3596

2285

1148

1200

Élections législatives du 8 mai 1898

.

Se présentent : Escanye et de Dax d'Axat (Catholique et royaliste)
Est élu : Escanyé. (3M293)

 

Inscrits

Votants

Escanyé

de Dax

Mosset

274

159

149

4

Molitg

139

100

60

34

Campôme

91

52

28

17

Arrond

13061

7929

6314

526

 
Mis à jour le 03/02/2017
Retourner au contenu | Retourner au menu