Période de 1862 à 1869 - Incendie - Histoire de Mosset

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Période de 1862 à 1869 - Incendie

XIXe siècle > 1862 à 1869

Incendie au château en 1869



Un incendie a éclate au château le 4 décembre 1869.

Lettre à Napoléon III  le 25 décembre 1869.
"À Sa Majesté Napoléon III empereur des Français.
Sire.

Les soussignés Cantié Baptiste (1818-1892), Arrous Michel (1803-1874), Ribère Marc (1748), Ribère Emmanuel (1814-1879), Hullo André, Cortie Jacques, Respaut Emmanuel, Dalbies Barthélemy (1813-1888) tous habitants de Mosset canton et arrondissement de Prades, département des Pyrénées orientales, et victimes d'un malheur récent, ont l'honneur d'exposer à votre majesté ce qui suit :
Le château de Mosset antique demeure des seigneurs du village dont la fondation remonte à 1563, devient presque entièrement la proie des flammes dans la journée du quatre décembre courant. Ce château, l'unique monument remarquable de Mosset, ne présente plus aujourd'hui qu'un amas de cendres. Cinq d'entre eux y avaient hier maison d'habitation et les autres des greniers à foin.
Les uns sont sans asile et ont perdu à peu près tout ce que leur maison contenait, les autres ont aussi éprouvé avec celle des appartements la perte de la récolte de foin et autres ainsi que cela est constaté par le détail estimatif des pertes dressé par deux hommes de l'art car ils ne peuvent laisser ignorer à Votre Majesté qu'ils ont aussi adressé à l'administration dont ils reconnaissent la bienveillance une demande de secours basée sur leurs pertes individuelles.
Mais à la vue de la calamité qui pèse sur chacun d’eux ils n’hésitent pas à venir faire humblement appel à la générosité personnelle de Votre Majesté.
Ils viennent vous supplier de vouloir bien les aider à rebâtir leurs maisons et leurs greniers et remettre par là-même sur pied le château qui, s'ils sont abandonnés à leur propre impuissance, sera désormais condamné à la solitude et au silence des ruines. Les exposants mettent en vous Sire leur confiance et leur espoir et le disent avec le plus profond respect.
de votre majesté.

les très humbles très obéissants et très fidèles sujets.
Signé : Baptiste Cantié, Baptiste Dalbiès, Arrous, Ribère et cinq croit.
Mosset le 25 décembre 1869, visé par le maire Sébastien Bazinet."

Lettre du sous-préfet du 24.12.1869 au maire de Mosset relative à une demande de récompense de Isidore Grau dit Malpa au sujet du dévouement dont il aurait fait preuve à l'occasion de l'incendie survenu le 4 décembre avec demande de procès verbal d'enquête

Lettres de Gaudérique Cortie (1811-1883) au sous-préfet du 2 janvier 1870.
À M. le sous-préfet et de l'arrondissement de Prades.

"Monsieur le sous-préfet,

Je soussigné Cortie Gaudérique dit Garrafe âgé de 59 ans, habitant la Carole, hameau de Mosset, à l'honneur de vous exposer que j'ai connu les plus grands dangers pour circonscrire un terrible incendie qui a ravagé le château de Mosset le 4 décembre dernier et qui menaçait de ses flammèches le village entier.
Le plus difficile et la plus importante opération à faire dans cette circonstance présente était de soulever les ardoises du toit afin d'abattre la charpente embrasée. J’agis de concert pendant de longues heures avec les sieurs Isidore Grau (1832-1911)dit Malpa maître maçon et Jean Brunet (1835) militaire en congé temporaire. Nous fûmes assez heureux pour voir nos efforts combinés et couronnés de succès et pour prévenir des flammes deux maisons contiguës au château.
Dans l'espoir que votre justice me donnera une part à la récompense que vous accordez aux actes de dévouement.
J'ai l'honneur d'être, monsieur le sous-préfet,  avec un très profond respect, votre très humble et dévoué serviteur.

Signé Cortie."

Lettre du maire de Prades à celui de Mosset du 2 mars 1870
Réclamation du paiement des frais de transport et des journées des loueurs de chevaux, du charretier et des pompiers qui se sont rendus à l'incendie de Mosset.

 
Mis à jour le 04/06/2017
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu